Avant son élection en 2014, Jean-Didier Berger a pris l’engagement de ne pas briguer de mandat national pendant son mandat et de n’exercer aucune activité salariée pendant 6 ans.

Il a tenu parole et s’est pleinement engagé au quotidien pour sa Ville et la défense des intérêts de la commune.

La création de cet observatoire des engagements tenus figurait sur la première page de son programme de 2014. Il s’agissait alors d’une des propositions de la nouvelle gouvernance qu’il voulait porter.

Parmi les autres dispositions figuraient la signature d’une déclaration d’intérêts de chacun des membres de son équipe. Ces déclarations sont en ligne sur le site Internet de la Ville depuis août 2017.

Autre gage de transparence : la mise en œuvre de la certification des marchés publics de la commune. Un autre engagement tenu puisque la Ville vient de commencer la mise en place de la norme ISO 37 001 (norme anti-corruption) et de la norme ISO 9001 (management par la qualité des marchés publics)

Sur le terrain démocratique, l’équipe municipale veille à ce que les grands dossiers d’intérêt général soient présentés dans les 7 conseils de quartiers qui composent la Ville. Les 21 élus qui les coordonnent sont à la disposition des Clamartoises et des Clamartois pour répondre quotidiennement à leurs interrogations.

Enfin, Jean-Didier Berger s’était engagé à respecter les droits de l’opposition et à leur mettre à disposition un local digne, équipé et accessible. C’est chose faite depuis le début du mandat.

Autant de preuves que l’intérêt général sera toujours placé au cœur de l’action communale.