Généralisation dès 2015 (après une phase de test en 2014), du double choix de plats chauds dans les cantines des écoles maternelles et élémentaires qui a permis d’améliorer la satisfaction des enfants et ainsi éviter le gaspillage.

Du bio tous les jours

Des repas le plus possible avec des ingrédients issus de l’agriculture biologique (au minimum un ingrédient par jour), des viandes fraîches d’origine française et issus de circuits courts.

Des repas préparés à la cuisine centrale sur les recommandations d’une diététicienne suivant les orientations du Plan National Nutrition Santé. Présence et intervention de la diététicienne au sein des cantines pour encourager à la consommation des entrées « crudités », sensibiliser au gaspillage…

• Passage de la production à J-1 vs J-3 (meilleure qualité des denrées).
• 80% des 1200 enfants interrogés apprécient le plat principal (2015).
• 27 professionnels en cuisine centrale.
• 5 000 repas par jour vers les crèches, les écoles et les clubs Améthyste de la commune.