Un pacte de confiance négocié avec les agents municipaux pour faire mieux avec moins.

Réorganisation des services pour plus d’efficacité et d’économies, temps de travail augmenté, parallèlement à une baisse des effectifs. Les économies réalisées ont notamment permis d’augmenter les salaires. Cet effort sur les dépenses du personnel a permis de dégager des budgets dédiés à la création et à la rénovation d’équipements publics

• Passage de 35 heures à 39 heures par semaine et de 1557 à 1607 heures par an
9% des postes existants en 2014 ont été supprimés en trois ans.
• Les agents ont été augmentés de 40 euros nets en contrepartie de leurs efforts. Mise en place d’une prime de présentéisme.

Compenser chaque embauche par un départ à la retraite : cette mesure conjuguée au non-renouvellement des postes contractuels superflus et au départ de certains agents vers d’autres collectivités a permis de maîtriser les effectifs malgré la création de services nouveaux comme la Police municipale.