La valorisation de ces terrains permettra d’équilibrer financièrement l’opération d’enfouissement des lignes THT.

En cours : le rachat, la revalorisation et la revente de tous les terrains près de la RD906 où passe les lignes, de quoi couvrir le coût de l’enfouissement, et même de dégager plus pour financer des équipements publics. Réaménagement à l’étude pour y installer des commerces diversifiés et qualitatifs, avec une contre-allée commerciale très verte, équipée notamment d’une piste cyclable.

La modernisation de ce tronçon prévoira la création de stationnements et de cheminements piétons et cyclables plus sûrs. Les maitre-mots de ce projet : sécurité et embellissement.

Un projet mené autour d’une recherche de partenariats pour préserver le budget municipal dont la participation est réduite et s’étale sur plusieurs années.

• Clamart, première ville à enfouir ses lignes à haute tension.
• Projet faisant parti du Contrat d’Intérêt National signé avec l’État.
• Un budget de 47 millions d’euros dont une participation de RTE de 28%, du Département des Hauts-de-Seine (20%), de la Région Ile-de-France (20%), du Territoire Vallée Sud-Grand Paris (20%), et de la Métropole du Grand Paris (1,5%).
• 14 km de câbles de la ligne alimentant déjà 800 000 logements vont être enfouis.