Un projet complexe à fort potentiel, ayant pour objectif de faire disparaitre ces pylônes électriques aussi nuisibles qu’inesthétiques. C’est aussi une sérénité retrouvée pour les collégiens des Petits-Ponts et les riverains des lignes.

Dès 2014, lancement des études nécessaires avec le Réseau de Transport d’Electricité. L’impulsion donnée a convaincu l’État d’en faire un projet d’intérêt national.

Les travaux d’installation des fourreaux ont démarré à Clamart début 2018, le long de l’avenue Claude-Trebignaud, pour se finir en 2024 par le démontage définitif des pylônes.

Un budget de 47 M€ avec une participation de l’État et le concours financier du territoire Vallée Sud- Grand Paris, de la Région Ile-de-France, du Département des Hauts-de-Seine et de la Métropole du Grand Paris.